Désherbage

La commune a mis en place un plan de désherbage, en partenariat avec le Syndicat de Bassin Versant de Grand-Lieu. Celui-ci s'inscrit dans une démarche globale visant à réduire les applications de produits phytosanitaires en intégrant la protection de la ressource en eau. C'est un projet évolutif qui donne des objectifs à court terme (arrêt des traitements sur les surfaces à risque) et à plus long terme (prise en compte du désherbage dès la conception des aménagements). .

Plan de désherbage

De nombreux pesticides sont régulièrement détectés dans les eaux superficielles en région pays de la Loire.

Une utilisation excessive et mal raisonnée pollue et représente cn véritable danger pour nos écosystèmes aquatiques et pour notre santé.

En zone urbaine, les désherbants sont le plus souvent appliqués sur des surfaces fortement compactées voire imperméables, favorables aux transferts des molécules vers les eaux.

C'est pour prendre en compte ces différents problèmes, que la Commune de Pont Saint Martin a choisi de réaliser un plan de désherbage.

La réglementation

Depuis le 1er Juillet 2007, l'utilisation des produits phytosanitaires est interdite :

  • A moins de 5 mètres minimum de tous cours d'eau, plans d'eau figurant sur la carte IGN au 1/25000ème,
  • Dans et à moins de 1 mètre de la berge des fossés (même à sec), cours d'eau, collecteurs d'eau pluviale, points d'eau, puits, forages ne figurant pas sur carte IGN au 1/25000ème,
  • sur avaloirs, caniveaux, bouches d'égout.

Réglementation

  • Arrêté Préfectoral et son Annexe 1, N°2007/BE/026 du 9 Février 2007

Qu'est qu'un plan de désherbage ?

Le plan de désherbage vise dans un premier temps à classer les zones désherbées chimiquement en fonction du risque de transfert des produits vers les cours d'eau (via les avaloirs d'eau pluviale, bouches d'égout, drains, fossés, cours d'eau …) et dans un deuxième temps à adapter les méthodes d'entretien en conséquence.

L'objectif visé est le « zéro pesticides » sur les zones à risque fort au bout de 5 ans.

Pour les secteurs sensibles, il faut chercher, lorsque cela est possible, des techniques alternatives au désherbage chimique.

On peut résumer ce travail par la mise en place de différentes étapes :

  • Inventorier les pratiques phytosanitaires de la commune,
  • Identifier, mesurer et classifier les zones à désherber,
  • Définir des objectifs d'entretiens,
  • Choisir des méthodes d'entretien en fonction du niveau du risque.

La mise en place et le bon fonctionnement du plan de désherbage ne pourra se faire qu'avec l'appui de la population martipontaine, dans le cadre d'un vrai partenariat où chacun s'investira dans les nouvelles méthodes d'entretien.



Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes